Collectif Anti-Jeux Olympiques | CAJO

mai 27, 2006

« Une espèce de clé pour ouvrir les portes » Guy Drut

Filed under: CIO et CNOSF — cajo @ 10:47

Prenez un sauteur de haies qui en des temps éloignés rapporta une médaille à la France.

Enlevez-lui ses haies : il contracte un emploi fictif qui lui rapporte 118 000 euros.

Placez-le devant le tribunal correctionel de Paris : il est reconnu coupable de recel d’abus de confiance et est condamné à 15 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende.

Mélangez le tout dans dans une « république bananière ».

Vous obtiendrez une amnistie présidentielle et un ancien sportif blanc comme neige prêt à réintégrer le Commité international olympique, organisation familière de ce genre de corrupteur.

Selon vos goûts vous pouvez saupoudrer d’un premier ministre qui estime qu’il n’y a «aucune raison de polémiquer».

Avertissement : Certaines personnes peuvent ne pas supporter le retour des privilèges.

Publicités

mai 16, 2006

Allemagne 2006 – Coupe du monde de foot

Filed under: Sport et prostitution — cajo @ 8:48

ACHETER DU SEXE N’EST PAS UN SPORT.

DITES NON À LA PROSTITUTION DES FEMMES

PENDANT LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2006

(Coalition contre la traite des femmes)

Du 9 juin au 9 juillet 2006, 12 villes allemandes accueilleront la coupe du monde de Football. 36 millions de spectateurs environ – majoritairement des hommes – sont attendus ; et l’on estime à 40 000 le nombre de femmes « importées » d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est vers l’Allemagne pour les « servir sexuellement ».

L’Allemagne a légalisé le proxénétisme et l’industrie du sexe en 2002. Pourtant les quartiers réservés ne pourront contenir les milliers de touristes sportifs/sexuels prévus. En prévision de cet afflux, l’industrie du sexe Allemande a érigé un gigantesque complexe prostitutionnel en prévision du « boom commercial » durant la Coupe du Monde.

« Le football et le sexe vont de pair » déclare l’avocat du nouveau méga bordel de 3000 m², pouvant accueillir 650 clients masculins, construit à côté du principal stade de la Coupe du Monde à Berlin . Sur des zones clôturées de la taille d’un terrain de football, on a construit des « cabanes du sexe » ressemblant à des toilettes appelées, « cabines de prestation ». Capotes, douches et parking sont à la disposition des acheteurs avec un souci particulier de protéger leur « anonymat ».

Nous, personnes individuelles et organisations concernées, déclarons que :

Acheter du sexe n’est pas un sport. C’est une exploitation sexuelle qui porte physiquement et psychologiquement atteinte aux femmes, et qui considère leur corps comme une marchandise pouvant être achetée et vendue.

Traiter le corps des femmes comme une marchandise viole les standards internationaux du sport qui promeuvent l’égalité, le respect mutuel et la non-discrimination. Le président de la FIFA J.S. Blatter reconnaît « le rôle prépondérant du sport, et notamment du football comme porteur de messages clairs contre les fléaux qui rongent la société du monde entier.» Comment la Coupe du Monde de Football contribuera-t-elle à éradiquer le fléau de la traite et de l’exploitation sexuelle ?

Les hommes d’honneurs n’achètent pas du sexe car ils respectent la dignité et l’intégrité de l’être humain.

Non à l’organisation de la prostitution durant la Coupe de Monde de Football

Nous, signataires de cette déclaration, demandons que:

Les 32 pays participant à la Coupe du Monde de Football, qui ont ratifié les Conventions et/ou Protocoles contre la prostitution et la traite, s’opposent à la promotion de la prostitution par l’Allemagne, et dissocient publiquement leur équipe de l’industrie de la prostitution.

Les membres des équipes de football rendent publique leur opposition à l’exploitation sexuelle des femmes.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PÉTITION

mai 15, 2006

Les prostituées africaines se préparent pour le mondial 2006

Filed under: Sport et prostitution — cajo @ 11:15

Interview de la camerounaise Amély-James Koh Bela, présidente de l’association Africa Prostitution, à Paris.

[…] À chaque grand événement sportif, on parle de la recrudescence de la prostitution. Mais le problème a réellement pris de l’ampleur avec les Jeux olympiques d’Athènes. La prostitution des Camerounaises en Grèce a quadruplé en moins d’un an. Les filles qui sont parties à Athènes ont envoyé des messages à leurs copines restées au pays pour les encourager à venir. Il y a eu un vrai « effet JO » car la majorité des Africaines parties là-bas ne sont pas revenues. Du coup, au Cameroun, il y a de plus en plus de candidates au départ qui se disent qu’elles vont faire pareil en Allemagne.
[…]

L’interview dans son intégralité : seneweb.com

Signez la pétition contre la traite des femmes

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.