Collectif Anti-Jeux Olympiques | CAJO

janvier 18, 2006

Biographie du « baron »

Filed under: Pierre de Coubertin — cajo @ 9:26

Né en 1863 dans un milieu aristocratique, Pierre de Coubertin délaissa une carrière militaire ou politique et s’intéressa à l’éducation dont il considère le sport comme un élément essentiel. Après plusieurs voyages en Angleterre et aux États-Unis, il s’inspira des valeurs sportives qui y sont enseignées (compétition, dépassement de soi… ) pour prôner la pratique sportive et physique comme un moyen de redressement de l’esprit.Il créa le Comité international olympique le 23 juin 1894 et organisa les premiers jeux olympiques de l’ère moderne en 1896 à Athènes.

L’action et les motivations du « baron » sont intimement liés à ses convictions : l’inégalité des races et la supériorité masculine. Pour lui les jeux olympiques sont un moyen de mettre en avant ses idées et de faire revivre une supposée pureté des athlètes antiques. Il démissionna d’ailleurs en 1925 de son poste de président du CIO en raison de l’entrée des femmes dans l’arêne sous la pression des mouvements féministes.

Il mourut un an après les jeux olympiques nazi de Berlin 1936 qu’il aida à organiser et dont on peut supposer qu’ils furent, pour lui, les plus beaux (voir citation et photo).

Pour mieux cerner l’esprit de ce « colonialiste fanatique », selon ses propres mots, en voici quelques citations :

« Les races sont de valeur différente et à la race blanche, d’essence supérieure, toutes les autres doivent faire allégeance. » cité par Yves-Pierre Boulongne dans « La vie et l’oeuvre pédagogique de P. de Coubertin »

« Comment voudriez-vous que je répudie la célébration de la XIº Olympiade ? (Berlin 1936) Puisque aussi bien cette glorification du régime nazi a été le choc émotionnel qui a permis le développement qu’ils ont connu. »

« Les sports ont fait fleurir toutes les qualités qui servent à la guerre : insouciance, belle-humeur, accoutumance a l’imprévu, notion exacte de l’effort à faire sans dépenser des forces inutiles »

« La théorie de l’égalité des droits pour toutes les races humaines, conduit à une ligne politique contraire à tout progrès colonial. »

De Coubertin et Hitlrer
De Coubertin, en bonne compagnie ?

À lire :

Afrikara : Pierre De COUBERTIN : Le père peu présentable des jeux olympiques modernes …

Wikipédia : Pierre de Coubertin

Pierre de Coubertin : le fasciste du sport, ses pensées, son oeuvre

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :